NOTES - Hiper Rent a Car

00 34

971 26 99 11

  • ÉVALUATION DE NOS SERVICES (2015)

     Évaluations des clients qui réservent sur notre site Web.

    Évaluations Hiper Rent a car

  • Ou nous trouver

    Mallorca Aéroport - Prises en charge (minibus bureau)

    Minorque Aéroport - Prises en charge (minibus bureau)

    Ibiza Aéroport - Prises en chargue (minibus bureau)

  • FÊTES DE SAINT JEAN À CIUTADELLA

    Les fêtes patronales de Minorque possèdent une tradition centenaire et tiennent leurs origines des Fêtes de Saint Jean qui ont lieu à Ciutadella depuis le XIVème siècle. Cette fête se célèbre le jour de la Saint Jean Baptiste, patron de Ciutadella.

    Ces fêtes sont uniques et spectaculaires. Durant plusieurs jours la ville se remplit de passants qui viennent profiter de fêtes drôles et familiales et qui voient les habitants du village ouvrir leurs portes et offrir aux visiteurs hospitalité et produits typiques de la terre.

    Pendant les jours que durent les fêtes, tout le monde consomme la charcuterie locale comme la soubressade, carn i, xua (sorte de saucisson), cuixot et des desserts comme la ensaimada au chocolat. La boisson typique est le “gin amb llimonada”, un mélange à base de gin de Minorque et de jus de citron connu partout sauf à Ciutadella comme “pomada”.

    Les fêtes sont liées au cheval, héritage de leur passé arabe. Durant l’acte central ont lieu les “jaleos” (ou danse du cheval de Minorque) au milieu de la foule. Les cavaliers font se dresser leurs chevaux sur les pattes arrière alors que les locaux et les visiteurs (qui participent activement au spectacle) essayent de leur toucher le ventre. Ce n’est pas seulement une question d’habileté de la part des cavaliers, tout dépend également de la noblesse des animaux, la docilité et l’obéissance faisant partie de leurs nombreuses qualités. Le cheval minorquin est complètement noir et porte pour l’occasion des rubans brodés et des œillets de toutes les couleurs. Les cavaliers, pour ne pas détonner, doivent toujours être habillés en noir et blanc.

    Durant ces fêtes sont représentées les quatre classes de l’ancienne société minorquine, les “Caixers”: la noblesse, l’église, les artisans et les paysans. Les représentants son choisis parmi les habitants tous les deux ans.

    Chronologie des fêtes :

    Les fêtes commencent le dimanche qui précède la Saint Jean (jour des “be” ou jour du mouton) à 9 heures du matin avec les premières notes de flute face au palais du “Caixer Senyor” (représentant de la noblesse). D’ici part le cortège qui parcourra Ciutadella accompagné par le “Homo des be” (homme du mouton) vêtu de peaux de mouton, avec des croix peintes sur les pieds et les bras et un mouton vivant sur le dos. Il représente Saint Jean Baptiste.

     

    Le 23 juin (veille de la Saint Jean) à 14 heures au palais du “Caixer Senyor”, le “Flabioler” (flutiste) demande la permission pour débuter le repli des cavaliers et la grande fête peut commencer. Les chevaux sont déjà dans la rue pour les “caragols”, promenades dans le centre ancien de Ciutadella, au rythme du “Jaleo” parmi une foule de gens. Un des “caragols” les plus remarqués de cette journée est le Caragol des Born. Ce jour a également lieu la guerre des noisettes et le Chemin de Saint Jean durant lequel il est possible d’accompagner les chevaux et leurs cavaliers (caixers) jusqu’à l’ermitage de Saint Jean (8-10 kms environ) où une messe est célébrée.

    Le 24 juin, jour de la Saint Jean, la fête débute à 8 heures du matin avec le repli des cavaliers afin de laisser place aux premiers “caragols”. Ce jour-là, en plus des actes protocolaires, sont célébrés les jeux équestres connus comme les jeux du Pla. La fête se termine au petit matin, après le Caragol de Santa Clara et les dernières notes de flute face au palais du “Caixer Senyor”.

    Il est recommandé d’utiliser des vêtements et des chaussures confortables afin de profiter pleinement des festivités.

    *Photos prises par le personnel de Minorque.

  • RECOMMANDATIONS MINORQUE

    Mini guide Menorca                                                                                                                      Version imprimable

     

    Le nom de cette île précieuse provient de Minorica, (plus petite que l’île de Majorque).

    Elle a été déclarée Réserve de Biosphère le 8 octobre 1993 par l’Unesco.

    Nos 10 recommandations si vous décidez de visiter cette île :

    1-      Binibeca

    Zone côtière située au sud-est de l’île. Appartient à la municipalité de San Luis et se situe à 8 kilomètres de la capitale, Mahon.

    Traditionnellement on distingue deux zones : Binibequer Nou (Nou signifie nouveau) et Binibequer Vell (Vell signifie vieux).

    On considère que Binibequer Nou (200 mètres de long et sable fin) et que la Cala Torret (Baie qui possède un petit noyau de population, commerces et restaurants) sont les zones de plage.

    Binibequer Vell est un village créé en 1972 sur le modèle de des anciens villages de pêcheurs, ce qui est reflété par ses constructions blanches et ses rues étroites. C’est sans doute un des principaux lieux de visite de l’île. Enfin, à côté de Binibequer Vell  se trouvent de merveilleuses falaises, “Las Ollas”, avec des escaliers naturels formés de pierres et de rochers à partir desquels on peut accéder à la mer pour profiter d’une bonne baignade.

    2- Phares de Minorque

    Une des caractéristiques de Minorque sont ses 7 phares :

     

      1. Phare de Punta Nati (Ciudadela): 42 mètres sur le niveau de la met et une portée de 16 milles. Construit en 1912 pour éviter les naufrages sur cette zone de l’île.
      2. Phare de Cavalleria (Es Mercadal): 94 mètres sur le niveau de la mer et une portée de 22 milles. Inauguré en 1857, il n’a jamais connu de modifications importantes. A proximité du phare se trouve un musée et derrière, la Crique Santa Teresa, petite et accueillante.
      3. Phare de Favàritx (Maó): 47 mètres sur le niveau de la mer et une portée de 16 milles. Un de nos préférés. Les plages à proximité, Presili, Capifort, Morella et Tortuga, de gros sable et obscures, sont les plus vierges de l’île.

    1. Phare Punta San Carlos (Es Castell): 22 mètres sur le niveau de la mer et une portée de 12 milles. C’est le plus ancien.
    2. Phare Illa de l’Aire (Sant Lluís): 53 mètres sur le niveau de la mer et une portée de 18 milles. Situé sur une petite île à l’entrée de Port Mahon, on peut y accéder depuis Mahon ou Sant Lluís.
    3. Phare de Cap d’Artrutx (Ciudadela): 45 mètres sur le niveau de la mer et une portée de 19 milles. ce phare se croise avec celui de Capdepera sur l’île de Majorque, signalant ainsi le canal qui sépare les deux îles.
    4. Phare de Sa Farola (Ciudadela): 21 mètres sur le niveau de la mer et une portée de 14 milles. C’est le dernier phare habité de l’île.

    Nous recommandons les Phares de Cavalleria et Favàritx pour les paysages qui les entourent.

    3- Monte Toro

    C’est la montagne la plus haute de Minorque (358 mètres). Elle est située dans la municipalité de Mercadal.

    Depuis son sommet, les jours dégagés, on peu voit toute l’île et même la partie nord de l’île de Majorque. On trouve également à son sommet le Sanctuaire de la Vierge de Monte Toro (patronne de Minorque) construit en 1670 sur une ancienne église gothique.

    Il existe deux versions par rapport à l’origine de son nom. La première explique qu’il reçoit le nom du courageux taureau qui surveillait la montagne et qui a chargé des moines qui voulaient atteindre le sommet avant de se calmer puis de les guider à l’endroit où se trouvait l’image de la Vierge marie qui à partir de ce moment allait être connue comme Notre  Dame du Taureau.

    L’autre version, moins romantique mais plus crédible, explique que le nom provient de "tor", mot qui en arabe fait référence à la hauteur, “al-tor” signifiant “ce qui est élevé”. 

    4- Forteresse de La Mola

    Forteresse à caractère militaire dont la construction a débuté sur la Péninsule de La Mola en 1849 en incorporant les techniques de défense les plus avancées de l’époque. Un de ses principaux objectifs était de défendre le port de Mahon des attaques. En 1852, elle est inaugurée sous le nom d’Isabelle II même si elle est encore en construction. Sa construction s’achève en 1875, date à laquelle elle devient désuète face à l’évolution de la technologie de l’artillerie.

    En 1849 ont commencé les travaux de la Forteresse Isabelle II, construite sur la péninsule de La Mola, dans le port de Mahon (Minorque), avec trois objectifs : défendre le port, devenir la base des opérations de l’armée de l’île et servir en dernière instance de lieu sûr pour l’armée. En 1896, une seconde phase des travaux a permis de rajouter à cette construction des batteries modernes de canons avec une portée de 40 kilomètres.

    La Forteresse n’a jamais été attaquée.

    5- Cova d´en Xoroi

    Un espace naturel sur une merveilleuse falaise de la côte sur, dans la municipalité d’Alaior.

    Ce lieu possède également sa légende qui explique que dans cette grotte est arrivé un homme que l’on appellerait plus tard Xoroi, probablement un pirate, seul survivant d’un naufrage et qu’il a transformé la grotte en un refuge. Peu de temps après, une jeune fille des maisons des environs et qui devait se marier disparaît. Les années passent et personne ne sait rien d’elle jusqu’à une tempête de neige très forte après laquelle sont apparues des traces de pas menant à la grotte. Quand les hommes du village sont arrivés à la grotte, ils y ont trouvé Xoroi, la jeune fille disparue et leurs trois enfants. Xoroi, se voyant encerclé, a sauté à la mer avec le plus grand de ses fils et a disparu pour toujours. La jeune fille et ses deux autres enfants ont été emmenés à Alaior où ils ont passé le restant de leurs jours.

    Aujourd’hui, c’est un bar musical le jour et une discothèque la nuit. Composée de plusieurs terrasses et miradors, nous vous recommandons de la visiter en fin d’après midi afin d’admirer un superbe coucher de soleil.

    6- Centre Historique Ciudadela

    Ciudadela est la ville avec le plus grand nombre d’habitants de Minorque et le siège de l’évêché de l’île. C’était la capitale de l’île jusqu’à l’occupation anglaise en 1714. Il est indispensable de se promener dans ses rues étroites comme Qui no passa* (Qui ne passe pas) ou Ses Voltes (Les Arcades) qui débutent sur la Plaça Nova ou Plaça Espanya (Place Neuve ou Place d’Espagne) et terminent à la Cathédrale. En direction de la Mairie se trouve la Plaça del Born (Place de la Borne) entourée d’anciens palais et du magnifique théâtre. Depuis la Plaça des Born on aperçoit le Port de la ville qui fait partie du centre historique et vaut le coup d’œil.

    *Le nom de cette rue rappelle l’épidémie de peste de l’année 1646. Chaque après midi une charrette ramassait les corps des défunts afin d’éviter la contagion, cependant, elle ne pouvait pas passer dans cette rue à cause de ses dimensions, d’où son nom.

    7- Port de Mahon

    C’est le deuxième plus grand port naturel d’Europe et pendant des siècles il a été l’objet de nombreuses conquêtes et reconquêtes par différentes nations européennes. Actuellement il fonctionne pour le commerce et l’industrie. Sa promenade maritime est peuplée de restaurants, bars et magasins qui la transforment en lieu qui bouge et qui vaut le détour pour la visite ou pour manger quelque chose.

    8.- Plages et Criques

    Les plus de 50 plages et criques de Minorque sont sa principale marque de fabrique. Minorque est l’île des Baléares qui a le moins souffert du boom de la construction grâce à l’esprit conservateur de ses habitants et, par conséquent, celle qui a le mieux conservé ses paysages naturels. Ses plages sont d’authentiques paradis. Il est difficile d’en recommander une plutôt qu’une autre, tout dépend des goûts et des besoins de chacun. Une des plus populaires et des plus différentes est la Plage de Pregonda (pour y arriver il faut marcher 30 minutes depuis la Plage de Binimel). De plus, depuis Pregonda, on peut rejoindre un îlot qui possède sa propre plage.

    9.- Gastronomie

    Les produits typiques d’élaboration propre sont le fromage Mahonés appellation contrôlée, la charcuterie dérivée du porc comme la sobrasada (pâte couleur tuile pour tartiner sur du pain), Carnixua ou cuixot. Tous ces produits peuvent s’acheter sous vide pour le voyage.  

    Sauce mahonesa : Les histoires sont nombreuses sur l’origine de la sauce mahonesa, mais la plupart indiquent que la sauce provient de la ville et que pour cette raison elle s’appelle ainsi.

    Quelques uns des plats principaux typiques de la gastronomie de Minorque sont l’oliaigua (soupe avec des légumes et du pain), les aubergines farcies, la Caldereta de langouste (il est recommandé de la goûter dans l’uns des restaurants de Fornells) ou le riz avec des pattes d’araignée de mer.

    Les  desserts : Bamba (biscuit), pastissets (gâteaux en forme de fleur à cinq pétales), carquinyols (pâtes sèche et sucrée). Même s’ils sont originaires de Majorque, vous pourrez également trouver des ensaimadas ou des crespells.

    Autres : formatjades (typiques de la Semaine Sainte même si vous pourrez les trouver en boulangerie toute l’année).

    Boisson : La boisson typique est le “gin amb llimonada”, mélange à base de gin de Minorque et de jus de citron qui est connue sur toute l’île, à l’exception de Ciudadela, comme “pomada”. Sur le Port de Mahon se trouvent les distilleries du Gin Xoriguer, qui peuvent se visiter du lundi au samedi. Les lieux pour acheter une bouteille de cette célèbre liqueur ne manquent pas.

    10.- Achats

    Avarcas : Ce sont les sandales en peu typiques de Minorque. Leur renommée à traverser les frontières des Baléares car elles sont confortables et faciles à combiner avec tous les habits.

    Produits en peau : Il y a de nombreuses usines de peau, de chaussures et d’accessoires ouvertes au public. Ce ne sont pas les prix les plus bas mais les produits sont artisanaux et de grande qualité.

    Bijoux fantaisie : On peut se les procurer dans les magasins ou les marchés. Celui que nous préférons s’installe toutes les nuits d’été sur la descente vers le port de Ciudadela.

    Les principales zones commerciales sont Ses Voltes à Ciudadela et Moreres et carrer Nou à Mahon.

    +Toutes les photographies ont été prises par notre équipe à Minorque. 

  • FOIRE MÉDIEVALE D’IBIZA (Du 11 au 14 mai 2017)

    En mai, comme tous les ans, aura lieu la foire médiévale d’Ibiza dans la zone fortifiée de la ville de Dalt Vila (déclarée patrimoine de l’UNESCO en décembre 1999).

    A la beauté des murailles, il faut ajouter le coloris dont s’imprègnent ses rues durant ces jours de fête. En montant par le marché aux puces, vous trouverez des gens vêtus de costumes de l’époque ainsi que des habitants des lieux qui viennent fouiner et se laisser emporter dans les méandres des ruelles en pierre qui mènent à la Cathédrale où culmine majestueusement la citadelle de Dalt Vila.

    Le brouhaha et la joie qui envahissent ses rues vous transporteront à l’époque du Moyen-âge.

    La foire se déroule sur trois jours durant lesquels vous pourrez rencontrer des gens qui jouent dans la rue, des marchands d’épices, des danseuses, des fabricants de chocolat, etc. Il est conseillé de manger dans les échoppes ambulantes où vous pourrez trouver aussi bien du mouton grillé pendant des heures que du couscous cuisiné par des marocains habillés en sultan qui s’attèlent à la tache â côté de faquirs qui crachent du feu, de charmeurs de serpents qui jouent de la flute ou encore de danseuses qui recréent la danse du ventre. Tout cela transforme Dalt Vila en un incroyable mélange d’odeurs, de couleurs et de saveurs.

    Vous pourrez également visiter les mussées de la zone ainsi que la Cathédrale et l’Eglise de Santo Domingo.

    Pour ceux qui ne sont pas friands de longues promenades, des bus réalisent le trajet entre Dalt Vila et Vara de Rey (centre de la ville moderne).

    Si vous êtes sur l’île au moment de la foire, vous ne pouvez pas manquer cet évènement. Selon nous, c’est une expérience incroyable et nous la recommandons à tout le monde.

    Opiniones Hiper Rent a Car

  • SEMAINE SAINTE

    La Semaine Sainte est la célébration annuelle à caractère religieux pour commémorer la passion, la mort et la résurrection de Jésus. Les dates de cet évènement varient en fonction du phénomène astrologique.

    Cette année elle a lieu du dimanche 09 avril (dimanches des Rameaux) au lundi 17 avril (lundi de Pâques). Même si ces fêtes sont également célébrées aux Baléares, il y existe plusieurs différences qui proviennent du caractère des habitants et qui font qu’ici les processions sont vécues avec plus d’austérité et de recueillement.

    Les actes les plus importants de ces fêtes sont les processions (défilé religieux durant lequel les confréries vont précédées d’une icone). La procession la plus connue à Palma est la Procession du Christ de Sang (Jeudi Saint) durant laquelle les 33 confréries partent de la Place de L’Hôpital l’après midi par ordre d’ancienneté (de la plus moderne à la plus ancienne) et parcourent une grande partie de la ville jusqu’à arriver à  La Seu (la Cathédrale). Les 33 confréries de fidèles catholiques sont précédées de la Police Municipale Montée,  les Tamborers de la Sala (cavaliers) et des pénitents.

    A cette période il faut également souligner la descente à Palma du Saint Christ depuis son autel, appelée le Davallament (Vendredi Saint à La Seu) jusqu’à être déposé horizontalement en face de l’autel majeur pour le baise-pieds. Il faut également signaler les 'Davallaments' de Felanitx, Pollença, Artà et Sineu.

    La semaine de célébrations termine le Dimanche de Pâques lorsque dans la majorité des villages se célèbre la procession du 'Encontre', qui nous présente un Jésus ressuscité qui retrouve sa mère.

    Jours festifs : 13 et 14 avril.

    Gastronomie typique de ces fêtes : crespells (crêpes sucrées), robiols (dessert fait de pâte à crêpe et de garniture de fromage blanc ou de confiture)empanadas (pâte salée farcie de viande et ragoûts) et  frito de Pâques (plat élaboré avec un mélange de légumes, pommes de terre et mouton).

    SEMAINE SAINTE

  • AMANDIERS EN FLEURS

    C’est à la fin du mois de janvier, lorsque la température commence à augmenter, que l’Île de Majorque se couvre d’un manteau blanc et rose, aux couleurs des fleurs des amandiers, ce qui rajoute une touche de spectacle au paysage.

    La  principale zone de production d’amande sur l’Île de Majorque est la zone centre-ouest et elle doit cela à son microclimat. Les points de production les plus importants sont Marratxí, Bunyola, Santa Maria, Sencelles, Lloseta et Selva. L’autre zone à souligner est celle du sud-ouest et les villages de Manacor, Sant Llorenç et Son Servera. Nous vous recommandons de parcourir ces routes, que ce soit avec votre véhicule ou en vélo.

    La cueillette des amandes se réalise fin août début septembre. La manière traditionnelle est de frapper les branches des arbres avec des bâtons afin de faire tomber le fruit sur un filet installé au préalable sur le sol, au pied de l’arbre.

    L’amande de Majorque possède une saveur douce et un plus grand contenu en protéines, acides gras et hydrate de carbone grâce au faible contenu en eau du climat méditerranéen et au système d’aridoculture de l’Île. Son composant principal est l’huile, qui peut atteindre 60%. Ces propriétés font que l’amende Majorque, de grande qualité, est spécialement indiquée pour la pâtisserie et fait partie de la plus ancienne tradition culinaire de l’Île. Elle peut se consommer crue ou grillée. 

    Quelques uns des plats typiques élaborés avec cet ingrédient sont la glace, le “gató” (coca sucrée pour accompagner la glace ou le chocolat chaud en hiver),  tourons ou “neulas” à Noël et le lait d’amande (recette centenaire originaire des moines de Santa María del Camí). Elles sont également utilisées pour élaborer des plats principaux comme les “escaldums”, un ragoût de viande de poulet

    Mais ce fruit n’est pas seulement apprécié en gastronomie, grâce à ses propriétés nutritives et à l’arôme de ses fleurs, il est également utilisé en parfumerie et cosmétique pour élaborer de nombreux produits comme les crèmes, parfums, huiles, savons, etc. (tous disponibles en parfumerie).

  • NOTRE PHILOSOPHIE

    HIPER RENT A CAR  a été fondée en 1969 et, depuis les premières heures, les principes sur lesquels s’est basée l’entreprise ont toujours été la transparence et le respect de nos clients ainsi que l’exigence envers nous mêmes.   

    Les années ont passé et le marché a connu des changements importants mais aujourd’hui encore nous continuons de partager ces principes en étant convaincus que leur respect est la seule façon de bien faire les choses.

    Comment appliquons-nous ces principes dans la situation actuelle ?

    Transparence : Nous croyons fermement que le client doit connaître quel va être le prix final de sa location et nous ne considérons pas que nous devons l’obliger à lire les “petites lignes” pour savoir quel montant il devra payer pour sa voiture.

    Durant tout le procédé de réservation, notre système comprend toutes les questions qui génèrent un coût additionnel (par exemple un retour hors délai). De cette façon, le prix que nous vous indiquons sur la facture sera celui à payer. Pas un euro en plus.

    Respect : Prix juste. Nous pensons que la plus grande manifestation de respect envers nos clients est de leur offrir un prix juste, c’est-à-dire adapté au service prêté en tenant compte que nous sommes une entreprise locale dont la structure simple mais solide et efficace permet une grande adaptation. Nous ne gagnons pas d’argent avec l’essence.

    N’oubliez pas de prendre en compte ces aspects au moment de comparer nos prix avec ceux des autres entreprises.

    Exigence : Toute l’organisation est sérieusement engagée dans une amélioration jour après jour grâce à l’aide de nos clients qui sont notre principale inspiration. Même si notre service est plus que satisfaisant, nous voulons toujours faire mieux.

  • B2B AGENCES ET PROFESSIONNELS

    Hiper Rent  a Car S.A. est l’entreprise « leader » de la location de voitures aux Baléares avec 48 ans d’expérience et des bureaux sur les îles de Majorque, Minorque et Ibiza.

    Nous avons le plaisir de vous offrir notre b2b de réservations de voitures de location. Il s’agit d’un système très simple qui nécessite seulement l’envoi d’un formulaire complété. Vous obtiendrez un code de collaborateur avec lequel, de façon immédiate, vous pourrez commencer à réaliser vos réservations à travers ce même site internet. Rapide, sans installation et très facile d’utilisation.

    Avec notre b2b vous pourrez bénéficier de nos meilleurs prix et offres pour vos clients. Notre politique de prix et conditions est transparente et de facile compréhension. Sans coûts occultes ni frais d’annulation. Le degré de satisfaction de nos clients est très élevé.

    Quelques uns des services disponibles :

    -          Service aéroports

    -          Livraisons dans un de nos bureaux en zones touristiques

    -          Livraisons à l’hôtel

    -          Possibilité de service de livraison rapide (gratuit) : CHECK IN en ligne

    -          Possibilité de réaliser des annulations, d’ajouter des extras, etc depuis notre site internet de façon automatique

    Si vous êtes intéressé, faites-nous parvenir un courrier électronique a contacto@hiper-rentacar.com et nous vous enverrons de plus amples informations. 

    FORMULAIRE D´INSCRIPTION

       

     

  • NOS 20 PLAGES PRÉFÉRÉES À MAJORQUE

    Il a été difficile de choisir seulement 20 plages et criques sur toute l’île. Nous avons réalisé une sélection des plages qui, pour nous, sont les 20 meilleures (liste élaborée après le vote de plus de 50 employés des agences de Majorque). Elles ne sont pas classées par ordre de préférence mais selon les zones :

    1.- Plage de Formentor (POLLENÇA):

    Plage de sable, accès par la route. Parking.

    Type de plage : semi-urbaine.

    Taux d’occupation : élevé.

    Longueur de la plage : 840 mètres

     Largeur moyenne : 8 mètres

    2.-Crique Molins (Cala San Vicente, POLLENÇA):

    Plage de sable, accès par la route. Parking.

    Type de plage : urbaine

    Taux d’occupation : élevé.

    Longueur de la plage : 45 mètres

     Longueur moyenne : 50 mètres

    3.- Plage de Sant Joan (Manresa, ALCUDIA):

    Plage de sable, accès par la route. Parking.

    Type de plage : semi-urbaine.

    Taux d’occupation : moyen.

    Longueur de la plage : 110 mètres

    Largeur moyenne : 60 mètres

    4.- Coll Baix (ALCUDIA):

    Plage de galets, accès à pied uniquement. Il vous faudra vous garer à Alcudia et parcourir 5 kilomètres à pied (environ 45 minutes). Il est recommandé de ne pas porter de claquettes pour réaliser ce trajet.

    Type de plage : isolée.

    Taux d’occupation : bas.

    Longueur de la plage : 220 mètres.

    Longueur moyenne : 50 mètres.

    5.- Crique Agulla (CAPDEPERA):

    Plage de sable, accès par la route et parking payant.

    Type de plage : semi-urbaine

    Taux d’occupation : élevé

    Longueur de la plage : 520 mètres.

    Longueur moyenne : 50 mètres.

    6.-Crique Gat (CAPDEPERA):

    Plage de sable, accès par la route. Possibilité de stationner dans les environs.

    Type de plage : semi-urbaine

    Taux d’occupation : élevé

    Longueur de la plage : 40 mètres.

    Longueur moyenne : 20 mètres.

    7.- Crique Mesquida (CAPDEPERA)

    Plage de sable, accès par la route. Possibilité de stationner dans les environs. Les derniers 200 mètres sont à faire à pied.

    Type de plage : semi-urbaine

    Taux d’occupation : élevé

    Longueur de la plage : 300 mètres.

    Longueur moyenne : 130 mètres.

    8.- Crique Mandía (MANACOR):

    Plage de sable et de cailloux, accès par la route.

    Type de plage : urbaine

    Taux d’occupation : élevé

    Longueur de la plage : 80 mètres.

    Largeur moyenne : 120 mètres.

    9.- Crique Sa Nau (FELANITX)

    Plage de sable. Accès par la route jusqu’à la Colonia de Sant Jordi (Platja des Port) et de là 2,3 kilomètres à pied.

    Type de plage : isolé

    Taux d’occupation : faible

    Longueur de la plage : 1400 mètres

    Largeur : 45 mètres.

    10.-Crique Mondragó ou Cla de Sa Font de n´Alis (SANTANY):

    Plage de sable, accès par la route. Possibilité de stationner dans les environs.

    Type de plage : semi-urbaine

    Taux d’occupation : élevé

    Longueur de la plage : 75 mètres.

    Largeur moyenne : 60 mètres.

    11.- Crique Llombards (SANTANY):

    Plage de sable, accès par la route. Parking gratuit à côté de la plage.

    Type de plage : semi-urbaine

    Taux d’occupation : élevé

    Longueur de la plage : 55 mètres.

    Largeur moyenne : 150 mètres.

    12.-Caló des Moro (SANTANY)

    Plage de sable, accès par la route jusqu’à 500 mètres de la plage. Vous devrez stationner votre voiture à Cala Llombards, au début de la route de Alminuia et continuer à pied. Vous finirez par une descente de pierres de 20 mètres.

    Type de plage : isolé

    Taux d’occupation : moyen

    Longueur de la plage : 30 mètres.

    Largeur moyenne : 20 mètres.

    13.- Plage des Trenc (CAMPOS)

    Plage de sable, accès par la route. Parking payant. Possibilité de trouver des nudistes.

    Type de plage : isolé

    Taux d’occupation : élevé

    Longueur de la plage : 1900 mètres.

    Largeur moyenne : 22 mètres.

    14.-ES Carbó (SES SALINES)

    Plage de sable. Accès par la route jusqu’à la Colonia de Sant Jordi (Plage du Port)

    Type de plage : isolé

    Taux d’occupation : faible

    Longueur de la plage : 1400 mètres.

    Largeur moyenne : 45 mètres.

    15.-Crique Tuent (ESCORCA)

    Plage de sable. Accès par la route.

    Type de plage : isolé

    Taux d’occupation : élevé

    Longueur de la plage : 100 mètres.

    Largeur de la plage : 32 mètres.

    16.-Plage de Llucalcari ou Es Canyeret (DEIÀ):

    Plage de pierres et de roches, Accès par la route jusqu’à Llucalcari, les 300 derniers mètres se font à pied. Possibilité de trouver des nudistes.

    Type de plage : isolé

    Taux d’occupation : moyen

    17.-Crique des Canonge (BANYALBUFAR)

    Plage de graviers et de pierres. Accès par la route (sinueuses sur les 6 derniers kilomètres). Possibilité de stationner dans les environs.

    Type de plage : Semi-urbaine

    Taux d’occupation : moyen

    Longueur  de la plage : 70 mètres.

    Largeur moyenne : 20 mètres.

    18.- Plage du Mago ou Portals Vells II (CALVIÁ)

    Plage de sable nudiste. Accès par la route. Possibilité de stationner dans les environs.

    Type de plage : isolée

    Taux d’occupation : faible

    Longueur de la plage : 20 mètres.

    Largeur moyenne : 5 mètres.

    19.- Crique Fornells (CALVIÁ)

    Plage de sable. Accès par la route. Possibilité de stationner dans les environs.

    Type de plage : urbaine

    Taux d’occupation : moyen

    Longueur de la plage : 80 mètres.

    Largeur moyenne : 4 mètres.

    20.- Plage de Camp de Mar (ANDRATX)

    Plage de sable. Accès par la route. Possibilité de stationner dans les environs.

    Type de plage : urbaine

    Taux d’occupation : élevé

    Longueur de la plage : 180 mètres.

    Largeur moyenne : 60 mètres.

  • NOTICIAS DE ALQUILER DE COCHES

    05.08.13

    Os dejamos una noticia que nos ha parecido interesante publicada el día 05 de Agosto de 2013 en diversos medios de comunicación: 

    Competencia multa con 35 millones a 17 empresas de alquiler de vehículos por pactar precios

    La Comisión Nacional de la Competencia (CNC) ha impuesto multas por un total de más de 35 millones de euros a 17 empresas y dos asociaciones del sector de alquiler de vehículos sin conductor por constituir un cártel para la fijación de precios y de condiciones comerciales entre mayo de 2005 y octubre de 2011 ...

    Continuar Leyendo...

     

     

    16.07.13 

    Os dejamos una noticia que nos ha parecido interesante publicada el día 16 de Julio de 2013 en diversos medios de comunicación Baleares: 

    Los ´rent a car´ de Mallorca alertan de clientes que ´se sienten estafados´

    Las empresas mallorquinas de alquiler de coches aglutinadas en torno a la asociación Aevab han lanzado un aviso ante los supuestos abusos cometidos por los gigantes del sector. Esta patronal "ha constatado que muchos clientes se sienten estafados tras alquilar un vehículo en internet por cinco euros diarios y, una vez en la isla, comprobar que su precio se multiplica por 40" ... 

    Continuar Leyendo...

  • MINI GUIDE MAJORQUE

                                                                                                                                                            Version imprimable

     

    Si vous avez choisi Majorque pour vos vacances, vous ne le regretterez pas. Notre principal conseil est de ne pas vous limiter à la zone de votre hôtel, au risque de passer à côté de nombreuses attractions de l’île. Notre liste des 10 choses à voir ou faire :

    1.- La Cathédrale : La Cathédrale de Majorque ou La Seu est située en plein centre historique de Palma et sur les rivages de sa baie. Cette situation privilégiée contribue à  faire ressortir sa majestuosité.

    Les origines de ce bâtiment de 6600 m2 remontent au XIVème lorsque Jaime I, à la suite de la conquête de Majorque en 1229 alors aux mains des musulmans, ordonna sa construction en lieu et place de la grande mosquée de Medina Mayurca pour en faire un temple de culte chrétien consacré à la Vierge Marie.

    Sa construction a duré deux siècles et demi. Elle a été l’objet de rénovations continues et d’adaptations et aujourd’hui encore elle est au cœur d’un processus permanent d’actualisation. Par conséquence, la cathédrale a incorporé au fil des années les styles des différentes époques : gothique, Renaissance, baroque, néoclassique, moderniste et contemporain. Le résultat est un ensemble d’une beauté et d’une harmonie difficilement égalables.A côté de la Cathédrale se trouve le Palais Royal de la Almudaina.

    2.- Palma: C’est la capitale de l’île et de tout l’archipel baléare composé des îles de Majorque, Minorque, Cabrera, Ibiza et Formentera. Les romains ont fondé cette ville en 123 avant J.C après l’avoir conquise; selon certains, son nom serait une référence à la victoire symbolisée par la paume (palma en espagnol) de la main. C’est une erreur plutôt commune de nommer toute l’île Palma de Majorque, cependant, cette formule fait référence uniquement à sa capitale, la forme la plus correcte étant Palma (sans “de Majorque”). C’est une très belle ville qui mélange une partie ancienne à la valeur historique et culturelle importante avec des bâtiments plus modernes puisque, grâce au tourisme, Palma est une ville très cosmopolite. Nous vous conseillons d’y consacrer au moins une journée, cela sera insuffisant pour découvrir toute la ville mais vous permettra de vous faire une idée si vous ne disposez pas de plus de temps.

    Notre parcours conseillé : Laissez votre voiture au parking de S´Hort del rei (aux pieds de la Cathédrale. Depuis l’aéroport vous y arriverez en longeant la mer, avant d’arriver à la Promenade Maritime). En montant par la rue Conquistador vous arriverez à la Place de Cort où se trouve la Mairie. A côté de cette place se trouve la Place Santa Eulalia par laquelle vous arriverez à la Rue Morey où vous pourrez apprécier quelques unes des plus belles maisons seigneuriales et des plus beaux patios de la ville. Au fond de la Rue Morey vous trouverez la Cathédrale. En passant par les bains arabes, vous pourrez à partir de ce point vous laisser emporter par les rues étroites qui forment le centre historique de la ville avant de revenir sur la Place Santa Eulalia pour vous enfoncer dans la rue rue Colón pour arriver à la Plaza Mayor. Sur la Plaza Mayor vous prendrez les escaliers qui descendent en direction des Ramblas (promenade piétonne remplie e stands de fleurs) que vous traverserez, laissant derrière vous la Plaza Mayor. Au bout des Ramblas, sur la gauche, vous prendrez la rue San Jaime  (si vous êtes observateur vous pourrez apprécier un ancien four typique de Majorque au coin de la rue) en direction de la Place del Rey Juan Carlos I et du Paseo del Borne (en arrivant de la rue San Jaime, sur la droite de la Place del Rey Juan Carlos I se trouve la rue Jaime III, une des zones commerciales les plus importantes de la ville avec le Paseo del Borne). En traversant le Paseo del Borne vous arriverez sur la Place de la Reina et l’Avenue Antoni Maura. C’est ici que vous avez laissé votre voiture. Avant de mettre fin à cette promenade, nous vous recommandons de tourner à droite et d’aller faire un tour à la Lonja, l’ancien marché aux poissons à l’architecture gothique. Il est entouré de bars et des restaurants, ce qui en fait un lieu idéal pour manger quelque chose à tout moment de la journée.

    Il existe bien d’autres endroits intéressants dans la ville comme le marché del Olivar (fruits, légumes, viande et poisson principalement) ou le Château de Bellver (il domine la Promenade Maritime) : c’est le seul château circulaire d’Europe.

    3.- Valldemossa et Deià: Selon nous, vous ne pouvez pas ne pas visiter la Serra de Tramuntana (déclarée patrimoine mondial par l’Unesco en 2010), sierra qui doit son nom à sa situation puisqu’elle se trouve dans la partie nord-ouest  de l’île et la protège des vents froids du nord (la tramontane). Nous vous conseillons de visiter deux villages qui, grâce à leur proximité, sont parfaits pour y consacrer une journée de vos vacances : Valldemossa et Deià sont deux villages riches en sources naturelles et entourés d’une végétation abondante et luxuriante qui transmettent une tranquillité extraordinaire. Leurs étroites rues en pierre leur confèrent un charme très spécial.

    A Valldemossa vous pouvez visiter le Monastère de La Cartuja qui tient ses origines du Palais que le roi Jaime ll de Majorque a fait construire au début du XIVème siècle pour que son fils Sancho puisse y soulager son asthme. Une fois la dynastie majorquine terminée, le Palais est tombé en désuétude et a été cédé aux moines pour le transformer en Chartreuse. Les moines chartreux ont occupé La Cartuja pendant plus de 4 siècles, jusqu’en 1834, année pendant laquelle ils ont été obligés de la déloger suite à de son rachat par un investisseur privé. En 1838, Chopin accompagné de Georges Sand ont réalisé un voyage à Majorque et ont loué une cellule du monastère dans laquelle Chopin a composé de nombreuses œuvres et où Sand a écrit le fameux livre "Un hiver à Majorque" dans lequel elle critiquait les us et coutumes des habitants de l’île. Le lieu a également accueilli d’autres personnages célèbres comme Rubén Darío, Melchor Gaspar de Jovellanos, Santiago Rusiñol ou encore l’archiduc d’Autriche Lluís Salvador,  entre autres.

    Les célèbres coques de pommes de terre (dessert typique des lieux) sont idéales pour accompagner une glace en été ou un chocolat chaud en hiver. Vous les trouverez dans tous les cafés et boulangeries.

    Sur le chemin de Deià vous pourrez également visiter l’Ermitage de Valldemossa dans lequel une petite communauté d’ermites majorquins consacrent leurs vies à la prière et à la pénitence.

    A Deià vous ne pouvez pas passer à côté son port pittoresque et, si vous êtes partants pour une demi-heure de marche, vous pourrez aller vous baigner dans une Crique isolée mais très fréquentée, en particulier en juillet et en août.

    Si vous avez aimé la visite, nous vous conseillons de découvrir un autre village de la Serra : Estellencs.

    4.- Soller et Puerto de Soller : Une promenade dans le village et son port est une expérience fascinante. Avec ses 13000 habitants, Sóller est le centre commercial et culturel de la Sierra de Tramuntana, ainsi qu’un point de départ pour diverses routes de randonnée en montagne, sur la côte ou dans la magnifique "vallée des orangers". La place centrale avec son imposante église, ses arbres, ses cafés en plein-air et les montagnes en toile de fond est une des plus belles de l’île. Entourée de rues étroites qui abritent de nombreux magasins, des maisons traditionnelles et l’ancienne gare, c’est le principal point de rencontre des résidents et des visiteurs, en particulier les jours de marché (le samedi). Au port, en plus de profiter du paysage et de l’ambiance, vous pourrez vous baigner ou prendre le bateau en direction de Torrent de Pareis.

    Nous vous recommandons de prendre le train qui réalise le trajet entre Palma et Soller (inauguré en 1912). Una expérience unique qui ne vous laissera pas indifférents. La durée du trajet est d’environ 55 minutes. Bien qu’il soit possible de la prendre à des arrêts plus proches de Soller, il est préférable de le prendre à Palma, en particulier en haute saison (juillet et août), si vous voulez vous assurer une place assise. Le voyage vous semblera bien plus agréable confortablement assis !

    Si vous décidez de faire le trajet en voiture, vous  devrez passer par le seul tunnel payant de l’île, même s’il est préférable de prendre la route alternative. Enfin, nous vous recommandons de goûter les produits typiques des lieux : les crevettes, les oranges et l’huile d’olive. Si vous avez des envies d’encore, n’hésitez pas à découvrir un autre petit village à proximité : Fornalutx

    5.-Pollença et Formentor: Une autre excursion recommandée pour une journée entière est la visite de Pollença et du cap Formentor situés dans la zone nord de l’île. Les principaux attraits de Pollença sont sa baie et la diversité de ses paysages. Le port de Pollença est un port de pêche peuplé de terrasses et de bars qui marquent l’ambiance des lieux. S’assoir à l’une des tables et boire un verre en contemplant les montagnes et la mer est un véritable luxe. Le cap Formentor est composé de hautes falaises qui plongent dans la Méditerranée, créant ainsi un paysage impressionnant. Le trajet n’est pas long (19 kilomètres depuis le port de Pollença) mais il est étroit et jonché de nombreux virages, il est donc recommandé de le faire à une vitesse réduite, en particulier si c’est la première fois que vous l’emprunter. En règle générale il faut compter 45 minutes, sauf en haute saison lorsque se forment des bouchons à cause de la grande quantité de véhicules qui circulent et s’arrêtent fréquemment. Après la visite du cap Formentor, il est indispensable de vous baigner sur sa plage (Plage Formentor)

    A noter : la fête des Maures et des Chrétiens qui se célèbre le 2 août et à laquelle participent tous les habitants du village.

    6.- Alcudia : A proximité de Pollença se trouve le village d’Alcudia, un lieu de grande valeur historique et culturelle puisque c’est ici que se trouvent les restes de la ville romaine de Pollentia  (ancien non d’Alcudia qu’il ne faut pas confondre avec Pollença) ainsi que deux enceintes fortifiée, une du Moyen-âge et une de la Renaissance. Vous trouverez également des plages pour tous les goûts : des petites, des grandes, de sable, de galets, etc. ainsi que le Parc Naturel de S´Albufera que vous pourrez visiter gratuitement (en le sollicitant à l’avance). Nous conseillons de réaliser cette visite tôt dans la journée puisqu’en fin d’après midi les moustiques pourraient vous gâcher la belle expérience.

    7.- Villages de pêcheurs : En plus des villages déjà mentionnés (Deià, Puerto Pollensa, etc.) vous pourrez également découvrir Cala Figuera à Santany (ne pas confondre avec la plage de Cala Figuera à Pollença). C’est un village pittoresque qui conserve les anciennes maisons de pêcheurs.

    8.- Plages : A Majorque il y a 207 plages dont 158 de sable, 13 de graviers, 21 plages de pierre et 15 plages de galets (pierres rondes qui sont le résultat de l’érosion marine). Il est difficile d’en conseiller une plutôt qu’une autre, tout dépend des goûts de chacun. Ce que nous pouvons vous dire c’est qu’il y a des plages pour tous les goûts : de longues plages de sable fin et des criques isolées auxquelles vous arriverez après une promenade à pied ou en bateau.   

    9.-Gastronomie : Voici quelques uns des plats les plus typiques de la gastronomie majorquine :

    Friture : Il existe plusieurs variantes. C’est un mélange de légumes, de pommes de terre, d’épices et de viande et de poisson, le tout frit dans l’huile. Nous aimons particulièrement la façon dont ce plat se prépare dans le village de Sineu, où tous les ingrédients sont coupés en petits bouts. De plus, ce village situé au cœur de l’île accueille un petit marché le mercredi matin où vous pourrez y acheter des produits typiques du terroir élaborés de façon artisanale comme la  soubressade, par exemple. Les habitants de l’île propriétaires d’épiceries sont nombreux à se rendre à ce marché éloigné pour approvisionner leurs magasins. Avertissement : la friture de viande comprend normalement du foie ou du sang cuit. Bien que cela lui donne une saveur extraordinaire, nous comprenons que certains puissent se sentir choqués.

    Soupes : Deux variantes : les soupes d’été et les soupes d’hiver. Ce qui les différencie c’est qu’elles sont élaborées avec les légumes de saison. Elles sont servies avec des tranches de pain dur coupées très fines et aussi avec un œuf poché. Délicieuses !

    Coques : Il existe également plusieurs variantes, les plus connues sont de légumes et de trampó. C’est une sorte de pâte à pizza avec des légumes par dessus. Elles sont normalement vendues à la coupe dans toutes les boulangeries, ce qui en fait une bonne option pour grignoter quelque chose dans la matinée ou l’après-midi.

    Charcuterie de porc (soubressade, camaiot et saucisse) : Elaborées dans les traditionnels matances (tue-cochon), toutes les parties de l’animal sont utilisées. Les produits les plus appréciés sont la soubressade (une pâte couleur tuile pour étaler sur du pain), le camaiot (charcuterie découpée dans les loches) et la longaniza (saucisse), semblable à la soubressade mais moins sèche. Vous ne pouvez pas quitter l’île sans goûter à ces spécialités. Possibilité d’en acheter sous vide pour emporter. 

    Ensaimada : le dessert typique de Majorque le plus célèbre et dont l’origine est très discutée. L’ingrédient principal de la pâte est le saim ou graisse de cochon. Avec pâte on fait un cercle en forme de spirale qui lui donne sa forme caractéristique. Elle peut se présenter  llisa (sans garniture) ou fourrée (au chocolat, avec des cheveux d’ange ou de la crème). Si vous voulez en rapporter chez vous, plusieurs lieux les servent avec des emballages conçus pour les voyages.

    Tumbet : Plat de saison composé d’aubergines, de pommes de terre, de poivrons et de sauce tomate. Un délice.

    Trampó : Plat de saison d’une grande simplicité et pourtant très apprécié des habitants de l’île. Il s’agit d’une simple salade de tomates, d’oignons, de poivrons blancs avec dus el et de l’huile d’olives. Le secret réside dans la qualité des ingrédients, en particulier les tomates et l’huile d’olives. Manger un bon trampó élaboré avec des ingrédients de qualité est un vrai délice.

    Il existe bien d’autres plats sucrés et salés, la cuisine majorquine étant très variée : échine de porc au chou, crespells (gâteaux de Pâques), coque d’abricots, aubergines farcies, empanadas et cocarrois (durant la Semaine Sainte), etc.

    Comme sur toute la côte espagnole, vous trouverez bien sûr de très bonnes options pour manger du poisson et du riz. Autres marchés populaires : Santa María ou Felanitx (le dimanche). Comme boisson, des liqueurs aux herbes douces, semi-douces ou sèches. Ces alcools sont forts et plaisent en général aux palais habitués. Nous vous conseillons les semi-douces avec un peu de glace.

    10.- Achats :

    Une fois de plus, nous devons remercier le tourisme grâce auquel Majorque n’a rien à envier aux grandes villes en ce qui concerne les magasins ou les centres commerciaux. Nombreuses sont les grandes firmes qui ont ouvert des établissements sur l’île et qui profitent de la quantité continue de visiteurs tout au long de l’année. A Palma, la capitale, les trois principales zones commerciales sont : Les Avenues, Centre Commercial Porto Pi (au bout de la Promenade Maritime) et l’Avenue Jaime III, cette dernière étant notre préférée de par son emplacement mais également son mélange de magasins de grandes firmes et de boutiques plus populaires et accessibles. Vous pourrez également faire vos achats dans d’autres coins de l’île comme à Alcudia, Pollença ou Sóller, des villages qui possèdent des magasins intéressants et exclusifs.

    Si en marge de profiter de votre visite pour faire du shopping vous désirez faire l’acquisition de produits typiques, vous trouverez un grand choix d’artisanat : articles en cuir (Inca), articles en osier ou llatra (Son Servera), verre soufflé (possibilité de visiter plusieurs usines pour découvrir le procédé de fabrication) ainsi que des articles textiles (en particulier des nappes).

  • MINI GUIDE IBIZA

    Voici nos 10 “indispensables” d’Ibiza :                                                                                                         Version imprimable

     

    1.-DALT VILA: C’est sans doute l’image la plus représentative d’Ibiza. Dalt Vila signifie “partie haute de la ville”, et c’est le centre historique qui est situé à l’intérieur de la muraille. Déclaré patrimoine de l’humanité par l’UNESCO en 1999.

    Nous vous conseillons d’y accéder par “el Portal de ses Taules” (nom qui fait référence à “ses taules”, planches de bois qui servaient de pont-levis pour défendre la ville. Par la suite vous arriverez au Patio de Armas, un lieu qui comprend dix arcs plein-cintre dans lequel a été célébré le premier petit marché hippie de l’île.

    Le Ministère du Tourisme recommande trois routes possibles pour parcourir cette ville fortifiée. Dans tous les points d’information touristique vous trouverez des dépliants gratuits qui détaillent ces routes. Il est également possible de se promener sans suivre une route en particulier, en se laissant porter tout simplement.

    En plus de l’impressionnante entrée (El Portal de ses Taules) et du Patio de Armas, vous pouvez visiter les baluartes (6 miradors qui entourent la muraille et offrent des vues panoramiques dans toutes les directions), la  place de Vila,  l’Eglise de Santo Domingo, la Mairie d’Ibiza, laCathédrale, la rue de San Jose, La Almudaina,  le Château de Dalt Vila…

    Le lieu concentre de nombreux restaurants et magasins ainsi que des artistes de rues. L’après-midi et le soir l’ambiance est très spéciale.

    Le deuxième week-end de mai a lieu ici la Foire Médiévale d’Ibiza. Durant quelques jours la ville de transforme en une cité du XVème siècle et vous fera revivre cette époque avec un grand réalisme. Les rues se remplissent de chevaliers, de donzelles, de bouffons, de dresseurs d’oiseaux, de commerçants et d’artisans. Vous trouverez partout dans l’enceinte de délicieux plats pour vous restaurer.

    2.-VILLE D’IBIZA (VILA): La promenade de Vara de Rey pourrait être considérée comme la partie la plus centrique de la ville. Sur la droite, en direction du port se trouve un office de tourisme (ce n’est pas le seul) où vous trouverez de dépliants et des plans gratuits très utiles et intéressants sur les plages, les routes possibles à Dalt Vila, les petits marchés hippies, etc. À quelques pas se trouve la Place del Parque, très animée et peuplée de bars, parfaite pour s’y reposer un moment. En règle générale, toute cette partie de la ville est très agréable. En marchant quelques minutes vous arriverez à la Place del Mercado  où avait lieu le marché jadis. Bien qu’elle abrite encore quelques stands, le marché principal se trouve dans la partie la plus moderne de la ville. Sur la même place se trouve “El Portal de Ses Taules” et à quelques pas le Quartier de Sa Penya. Une des rues les plus curieuses et les plus animées de ce quartier est la rue Mare de Deu ou, comme on la connaît populairement, “la rue de la Vierge”. Elle abrite une multitude de magasins, de lieux d’ambiance et débouche sur un mirador. Vous trouverez des escaliers qui descendent au quartier de La Marina (port commercial). Au centre de ce dernier vous  trouverez l’obélisque des corsaires, le seul hommage public aux pirates dans le monde. En fin d’après-midi apparaissent quelques stands hippies et une fois la nuit tombée, les discothèques les plus connues réalisent leurs défilés publicitaires, très originaux et colorés, tout un spectacle qui anime les lieux. Toutes les rues piétonnes qui sont situées derrière le port font également partie des endroits indispensables de la ville.

    3.-PETITS MARCHÉS : Les principaux sont Hippy Market  et Las Dalias.

    Hippy Market a lieu tous les mercredis, en règle générale d’avril à octobre de 10h à 19h. Adresse : Es canar, Punta Arabí

    Las Dalias a lieu tous les samedis d’avril à octobre de 10h à 20h. En hiver (de novembre à mars) ouvert jusqu’à 18h. Marché nocturne les lundis et mardis de haute saison (de 19h à 01h) et les dimanches du mois d’août (de 19h à 01h). Marché spécial pour les enfants les jeudis soir et marché spécial à Noël. Adresse : Kilomètre 12 CTRA. EIVISSA- SANT CARLES. Il est plus petit que le Hippy Market mais a plus de charme.

    Bien qu’avec l’essor du commerce il reste peu des hippies d’antan, cela vaut vraiment la peine de visiter au moins un de ces marchés. Vous trouverez des habits, des bijoux, de l’argent, des céramiques, de l’artisanat. Il sera difficile d’en sortir sans rien acheter !

    Dans les deux cas, il est conseillé de vérifier les horaires sur les sites internet des marchés car ils peuvent être modifiés : www.lasdalias.es   ywww.hippymarket.es

    4.-COUCHERS DE SOLEIL : Nous vous recommandons de ne pas manquer les couchers de soleil de l’île. Il existe de nombreuses possibilités pour en profiter. Des bars ou des cafés situés de façon stratégique où écouter de la musique tout en appréciant ce phénomène. Les plus célèbres sont sans doute le Café del Mar ou le Kumharas. Vous devrez arriver un peu à l’avance pour pourvoir avoir une bonne place. L’autre option est d’aller admirer l’astre qui s’endort sur une plage ou une crique : Ses Variades (San Antoni), Cala de Bou et sans doute la plus populaire de toutes, la Plage de Benirrás où vous vivrez cette expérience au rythme des timbales jusqu’à ce que le soleil disparaisse. Impressionnant.

    5.-GASTRONOMIE :

    Parmi les plats typiques il faut signaler le “bullit de peix” et comme dessert le “flaó”

    Bullit de peix : Composé de deux plats. En premier lieu, un plat avec un assortiment de poisson et cuisses de poulets d’Ibiza avec une sauce à base du jus de poisson et d’un aïoli doux. Ensuite est servie une fine couche de riz qui habituellement se mange directement dans la poêle à paella.

    La Salmorra est une variante un peu plus légère puisqu’elle est préparée sans la sauce aïoli (vous ne trouverez pas ce plat partout).

    Flaó : tarte au fromage de chèvre, de brebis et à la menthe (elle doit être tendre pour être bonne). Elle se conserve bien, c’est donc une bonne option pour en ramener chez vous. Plusieurs boulangeries de l’île vous les emballeront dans des sacs conçus pour le voyage.

    D’autres plats typiques sont “el sofrit pagés” (friture de pommes de terre et de viande), la salade pagesa  (aux pommes de terre) ou la salade decrostons (pain)

    Parmi les plats sucrés, les orelletas et la graixonera

    Les autres produits typiques des îles mais pas exclusifs d’Ibiza sont la soubressade et les empanadas (beignet fourré de viande ou de petits pois qui se mange principalement durant la Semaine Sainte)

    L’alcool traditionnel des lieux est composé d’herbes et, comme la majorité de ces liqueurs, il a un goût très marqué (bien qu’il existe des variantes) et en règle générale il plaît à ceux qui sont habitués à ce genre de boissons. Plus doux avec un peu de glace.

    6.-ACHATS : Quoi acheter à Ibiza ? Mis à part tout ce que vous trouverez sur les marchés, nous nous inclinons pour la joaillerie typique des lieux et également la mode adlib, qui connaît un succès grandissant. Le mot adlib provient du latin “ad-libitum”: “à ta façon”,” “en toute liberté”. Cette mode se caractérise principalement par la couleur blanche, des tissus naturels et confortables. Sa devise est : habille-toi de façon confortable mais élégante. Bien que l’on dise que cette mode s’inspire des habits traditionnels d’Ibiza et du blanc qui prédomine l’île, elle est assez éloignée des traditions des habitants. Son commerce a débuté dans les années 70 à partir de l’île et a réussi à se faire une place dans le monde de la mode, aussi bien au niveau national qu’international. Vous trouverez également de nombreux articles en osier (chapeaux et paniers en particulier), des bijoux et, en règle générale, des magasins de mode offrant des habits originaux et différents de ceux que vous pouvez trouver ailleurs (il suffit de savoir chercher...).

    7.-ARCHITECTURE : Une autre possibilité est de se promener dans les petits villages et de contempler l’architecture typique, des constructions qui font partie du paysage et construites avec les ressources naturelles existantes. Les invasions continues qu’a connues l’île au fil des années ont influencé fortement l’architecture à caractère militaire, religieux et défensif. Les principales constructions que vous pourrez  rencontrer sont :Eglises, maisons paysannes, tours de refuge ou défensives, fontaines ou puits. Nous vous recommandons l’Eglise de Santa Eulália  (Puig de Missa),  Sant Miquel  ou San Antoni de Portany (la plus ancienne) mais ce ne sont pas les seules. Santa Eulália  est un lieu parfait pour découvrir les petits marchés, ce serait donc une bonne idée d’y faire un arrêt pour les visiter. C’est un petit village côtier, tranquille et agréable. Les maisons paysannes se construisaient à l’œil en s’adaptant au profil du terrain, et c’est pour cela qu’elles sont si irrégulières. On commençait par construire la cuisine avec une grande cheminée et ensuite le reste des pièces selon les moyens économiques de la famille. Les petites fenêtres étaient utilisées comme des éléments destinés à conserver le frais. Certaines de ces maisons sont aujourd’hui des musées que vous pourrez visiter comme  Ca´n Andreu à Sant Carles.

    8.- SANTA GERTRUDIS: Bien que les petits villages charmants soient nombreux sur l’île, Santa Gertrudis mérite une mention spéciale et fait partie des visites obligatoires. Il est situé au centre de l’île. La zone la plus animée et la plus belle du village (où se trouve l’église) est piétonne et abrite de nombreux bars et restaurants où vous pourrez déjeuner ou dîner à des prix plutôt raisonnables. 

    9.-PLAGES : Il est bien difficile de recommander des plages puisqu’elles sont nombreuses et toutes très belles. Tout dépend de vous : si vous êtes avec des enfants ou non, si vous préférez avoir des restaurants à proximité ou si vous désirez quelque chose de plus isolé. Tous les offices de tourisme vous proposent des dépliants gratuits avec les 56 plages principales d’Ibiza, avec leurs emplacements, leurs caractéristiques et mêmes des photos. Très utile ! 

    10.-FÊTES ET DISCOTHÈQUES : Bien que nous pensions que ce n’est pas là le plus intéressant de l’île, nous ne pouvons pas l’ignorer puisque c’est l’une de ses attractions principales.

    Liste et adresse de quelques unes des discothèques les plus connues :

    PACHA. Plusieurs salles aux styles musicaux différents. Idéal pour ceux qui ne sont pas amateurs de techno ou qui désirent un choix plus vastes pour leurs nuits sur l’île. C’est une ancienne maison paysanne dans laquelle les pièces et les terrasses sont utilisées pour créer des ambiances différentes (Ville d’Ibiza). Cela fait deux ans que PACHA a ouvert un club-cabaret-restaurant situé à proximité de la discothèque (Promenade Maritime) où vous pourrez profiter d’un très bon spectacle. Il n’est pas facile d’y obtenir une table et sa carte est réservée aux gros portefeuilles. Possibilité d’y pendre un verre sans dîner (droit d’entrée).

    SPACE Plage den Bossa (San Jordi) www.space-ibiza.com

    PRIVILEGE. Lotissement San Rafael s/n (San Rafael). Connue pour être la plus grande discothèque du monde.  

    AMNESIA. Route d’Ibiza à San Anotino Kilomètre 5 (San Rafael) www.amnesia-ibiza.com

    USUAIA. C’est en fait un hôtel qui a été remodelé depuis peu et transformé en un nouveau concept. De 16h à minuit, le lieu se transforme en discothèque. La zone de la piscine bouge au rythme de la musique et des spectacles de lumières. Possibilité d’y entrer même si vous ne logez pas à l’hôtel (entrée payante juste devant la discothèque SPACE).

    Si vous préférez quelque chose de plus tranquille, vous pouvez également profiter de la vie nocturne ailleurs que dans une discothèque. La Place del Parque et quelques bars du centre ville vous raviront durant les premières heures de la nuit. De plus, l’île propose une multitude d’évènements musicaux de qualité comme le Festival de Jazz qui se célèbre en juillet à la citadelle Santa Lucía (Dalt Vila)

    Ces quelques indications ne prétendent pas être un guide professionnel, seulement des recommandations basées sur notre propre expérience et nos goûts. Vous trouverez bien sûr plein d’autres choses à faire et à visiter. Nous voulions  juste donner quelques indications à ceux qui visitent l’île pour la première fois.

    Nous espérons que vous profiterez de votre séjour et, surtout, que vous reviendrez.

© 2013 HIPERRENTACAR.COM Todos los derechos reservados