NOTES - Hiper Rent a Car

00 34

971 26 99 11

FÊTES DE SAINT JEAN À CIUTADELLA

Les fêtes patronales de Minorque possèdent une tradition centenaire et tiennent leurs origines des Fêtes de Saint Jean qui ont lieu à Ciutadella depuis le XIVème siècle. Cette fête se célèbre le jour de la Saint Jean Baptiste, patron de Ciutadella.

Ces fêtes sont uniques et spectaculaires. Durant plusieurs jours la ville se remplit de passants qui viennent profiter de fêtes drôles et familiales et qui voient les habitants du village ouvrir leurs portes et offrir aux visiteurs hospitalité et produits typiques de la terre.

Pendant les jours que durent les fêtes, tout le monde consomme la charcuterie locale comme la soubressade, carn i, xua (sorte de saucisson), cuixot et des desserts comme la ensaimada au chocolat. La boisson typique est le “gin amb llimonada”, un mélange à base de gin de Minorque et de jus de citron connu partout sauf à Ciutadella comme “pomada”.

Les fêtes sont liées au cheval, héritage de leur passé arabe. Durant l’acte central ont lieu les “jaleos” (ou danse du cheval de Minorque) au milieu de la foule. Les cavaliers font se dresser leurs chevaux sur les pattes arrière alors que les locaux et les visiteurs (qui participent activement au spectacle) essayent de leur toucher le ventre. Ce n’est pas seulement une question d’habileté de la part des cavaliers, tout dépend également de la noblesse des animaux, la docilité et l’obéissance faisant partie de leurs nombreuses qualités. Le cheval minorquin est complètement noir et porte pour l’occasion des rubans brodés et des œillets de toutes les couleurs. Les cavaliers, pour ne pas détonner, doivent toujours être habillés en noir et blanc.

Durant ces fêtes sont représentées les quatre classes de l’ancienne société minorquine, les “Caixers”: la noblesse, l’église, les artisans et les paysans. Les représentants son choisis parmi les habitants tous les deux ans.

Chronologie des fêtes :

Les fêtes commencent le dimanche qui précède la Saint Jean (jour des “be” ou jour du mouton) à 9 heures du matin avec les premières notes de flute face au palais du “Caixer Senyor” (représentant de la noblesse). D’ici part le cortège qui parcourra Ciutadella accompagné par le “Homo des be” (homme du mouton) vêtu de peaux de mouton, avec des croix peintes sur les pieds et les bras et un mouton vivant sur le dos. Il représente Saint Jean Baptiste.

 

Le 23 juin (veille de la Saint Jean) à 14 heures au palais du “Caixer Senyor”, le “Flabioler” (flutiste) demande la permission pour débuter le repli des cavaliers et la grande fête peut commencer. Les chevaux sont déjà dans la rue pour les “caragols”, promenades dans le centre ancien de Ciutadella, au rythme du “Jaleo” parmi une foule de gens. Un des “caragols” les plus remarqués de cette journée est le Caragol des Born. Ce jour a également lieu la guerre des noisettes et le Chemin de Saint Jean durant lequel il est possible d’accompagner les chevaux et leurs cavaliers (caixers) jusqu’à l’ermitage de Saint Jean (8-10 kms environ) où une messe est célébrée.

Le 24 juin, jour de la Saint Jean, la fête débute à 8 heures du matin avec le repli des cavaliers afin de laisser place aux premiers “caragols”. Ce jour-là, en plus des actes protocolaires, sont célébrés les jeux équestres connus comme les jeux du Pla. La fête se termine au petit matin, après le Caragol de Santa Clara et les dernières notes de flute face au palais du “Caixer Senyor”.

Il est recommandé d’utiliser des vêtements et des chaussures confortables afin de profiter pleinement des festivités.

*Photos prises par le personnel de Minorque.

© 2013 HIPERRENTACAR.COM Todos los derechos reservados